Comment fabriquer soi-même un sténopé ?

Très simple d’utilisation, le sténopé est un dispositif optique qui permet de prendre des photos sans lentille. A la place, il suffit de percer un petit trou. Il est tout à fait possible de fabriquer soi-même un sténopé. Découvrez le principe, le matériel dont vous avez besoin ainsi que les étapes de développement.

fabriquer soi meme un sténopé

Le principe du sténopé maison

Le principe du sténopé repose sur le terme de « camera obscura » (« chambre obscure » en latin). Boîte d’allumettes, boîte à chaussures, canette, boîte de céréales… N’importe quelle boîte de forme rectangulaire ou cylindrique peut faire l’affaire, à condition qu’elle soit propre, fermée par un couvercle et de la taille approximative d’un appareil photo standard.

L’idée ? Construire une chambre noire avec une petite ouverture sur l’une des parois. Les rayons de lumière vont passer par la fente et reproduire sur le côté des images extérieures de manière inversée.

Le matériel nécessaire pour fabriquer soi-même un sténopé

Pour fabriquer votre propre sténopé, vous n’avez pas besoin d’acheter du matériel. Il suffit de faire les fonds de placard pour trouver une boîte étanche. Les boîtes en aluminium sont particulièrement conseillées car elles permettent de faire un trou très précis et circulaire.

La fabrication du sténopé nécessite également :

  • De la peinture noire mate pour couvrir l’intérieur de la boîte et éviter les reflets de la lumière ;
  • de la lumière inactinique ;
  • du papier sensible.

Afin de créer le trou dans la boîte, utilisez un outil type marteau, cutter, ciseaux, petit couteau pointu, etc.

En ce qui concerne la lumière inactinique, il faut :

  • Un plastique rouge ou une ampoule LED ;
  • 2 à 3 cuves de développement dont la dimension correspond au papier ;
  • une solution de fixateur papier, une solution de développement de papier et une solution d’arrêt.

Enfin, pour obtenir une photo nette, mieux vaut acheter du bon papier sensible. Dans le commerce, vous aurez le choix entre plusieurs modèles. Prenez en considération la sensibilité, la taille et le choix entre positif ou négatif. Dans tous les cas, vous devez passer le papier dans une solution de développement, puis un bain d’arrêt ou un rinçage à l’eau et un bain fixateur.

Les différentes étapes pour construire son sténopé

Pour fabriquer soi-même un sténopé, il faut procéder par étape :

  • D’abord, faites un petit trou dans la boîte choisie, le plus rond et le plus net possible. La taille du trou importe pour beaucoup car elle détermine la netteté de votre photo. En cas de boîte profonde de 7 à 15 cm, utilisez une aiguille à coudre de taille n°10 pour percer. Enfoncez-la seulement de moitié.
  • Ensuite, peignez l’intérieur de la boîte avec de la peinture noire mate. Les reflets de lumière ne doivent pas entrer dans la chambre noire. Avant de passer à l’étape suivante, la peinture doit être parfaitement sèche. Et si la peinture s’écaille à un endroit, repassez une couche avant l’utilisation de votre sténopé.
  • Puis, installez le papier en lumière inactinique dans le sténopé. Pour cela, mieux vaut être dans une pièce aveugle sans fenêtre. Le seul éclairage doit être celui de l’ampoule inactinique.
  • Ouvrez la boîte de papier sensible et chargez les sténopés.
  • Avant de prendre une photo, bouchez le trou du sténopé avec un scotch noir afin qu’il conserve son étanchéité à la lumière.
  • Enfin, il faut stabiliser le sténopé et choisir le sujet de la photo. Les temps d’exposition varient en fonction du papier (négatif ou positif). Pour le papier direct positif, deux minutes en plein soleil suffisent. En revanche, au moins dix minutes sont nécessaires en cas de ciel couvert ou si la photo a été prise le soir.

Comment bien prendre une photo avec un sténopé diy et la développer ?

Pour réussir votre photo à l’aide du sténopé, posez-le sur une surface plate : table, plan de travail, bureau… Vous pouvez aussi le fixer sur un trépied à l’aide d’élastiques ou de ruban adhésif. Dans tous les cas, le sténopé fait-maison doit rester parfaitement immobile en raison de la sensibilité du papier ou du film photographique.

Afin de bien viser un objet avec votre appareil, rectifiez l’écart entre ce que vous observez dans le viseur et la position réelle du trou en visant un peu plus bas que ce que vous voyez.

Vous pouvez ensuite décider de développer votre photo vous-même ou de l’apporter à un photographe. Pour développer ses propres photos, il faut beaucoup de matériel : bains chimiques, cuves, chambre noire et éventuellement un agrandisseur. Il est donc plus simple de faire appel à un photographe. Ce professionnel se chargera de développer vos photos comme un cliché classique.

Si vous choisissez de développer les photos par vos propres moyens, sachez que vous devrez utiliser trois bains : le révélateur, le bain d’arrêt et le fixateur. Commencez par enlever le film ou le papier de votre sténopé, seulement une fois dans la chambre noire avec votre lumière rouge. La lumière blanche détruirait complètement votre photo. Vous devez ensuite transférer votre image sur du papier photographique à l’aide d’un agrandisseur. Cette étape est à sauter si vous avez utilisé du film dans votre sténopé. Plongez ensuite votre photo dans le bain révélateur à l’aide d’une pince. Dès que la photo est à votre goût, retirez-la. Puis, plongez la photo dans le bain d’arrêt pendant dix secondes, et dans le bain fixateur durant deux minutes. Enfin, rincez-la sous l’eau du robinet pendant deux minutes et suspendez-la afin de la faire sécher. Vous pouvez aussi opérer le séchage avec un sèche-cheveu.

Attention : on a tendance à l’oublier mais les produits de développement et de fixation sont des produits chimiques. Ils sont donc potentiellement toxiques. Avant manipulation, lisez attentivement les étiquettes. De la même manière, n’utilisez jamais des pinces que vous employez également pour un usage alimentaire. Dédiez le matériel à votre labo photo et réservez un emplacement pour votre activité (cave, garage…). Oubliez la cuisine !

Aucun commentaire à «Comment fabriquer soi-même un sténopé ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires