Les codes couleurs en électricité

Avant de manipuler une installation électrique, même s’il s’agit de petits travaux comme brancher un interrupteur, il convient de connaître les différents fils. Identifier les codes couleurs en électricité fait partie des prérequis indispensables pour éviter les accidents. Tout ce qu’il faut savoir, que votre installation corresponde à la norme NFC 15-100 ou date d’avant 1970. Et nos conseils en matière de sécurité.

code couleur en électricité

Électricité : comment reconnaître un fil d’un câble ? La différence entre les deux

D’abord, le fil électrique se compose d’une âme conductrice, le plus souvent en cuivre, ainsi que d’une enveloppante isolante colorée, en PVC. Le fil est obligatoirement protégé par un conduit. Il peut s’agir d’une gaine, d’un tube, d’une moulure ou encore d’une goulotte.

Ensuite, le câble électrique possède aussi une âme conductrice, en cuivre ou aluminium, ainsi qu’une gaine isolante de couleur. Le câble a également une gaine de protection pour éviter les chocs mécaniques. A l’inverse du fil, le câble électrique peut se passer de conduit de protection.

Enfin, notons dans que dans un câble, il y a généralement plusieurs fils électriques, mais il est possible de trouver aussi des câbles avec un seul fil.

A quoi servent les codes couleurs en électricité ?

Les installations électriques basse tension doivent respecter la norme NFC 15-100. Créée en 1956, elle est obligatoire depuis l’année 1969. C’est elle qui définit les codes couleurs des installations électriques de courant faible destiné à un usage domestique. Cela signifie qu’une couleur doit être affectée à seul fil électrique pour toute l’installation afin d’éviter les amalgames, souvent à l’origine d’un accident.

Dans le domaine de l’électricité, les codes couleurs sont très importants pour réaliser une installation conforme aux normes dans le respect des mesures de sécurité. En effet, la manipulation d’une installation électrique nécessite une grande vigilance. Pour votre sécurité, il est primordial de respecter les normes de couleur pour les fils. Grâce au code couleur, toutes les personnes qui souhaitent intervenir sur une installation savent quel est le fil qui correspond à la phase, le neutre et la terre.

Quelles sont les codes couleurs en électricité ?

Il existe trois codes couleurs différents, en fonction du type de fils électriques.

  • Les conducteurs de phase (c’est par eux que le courant arrive), pilote et retour lampe ont des couleurs d’usage : rouge, noir ou marron pour le conducteur phase, noir ou gris pour le fil pilote et orange, violet ou ivoire pour le fil retour lampe, navette, retour bouton poussoir.
  • Le conducteur neutre (généralement, c’est par lui que le courant repart) est de couleur bleu clair. Cependant, la norme autorise l’utilisation du bleu clair pour un autre usage, à l’exception de la terre, sauf si le circuit électrique n’a pas de neutre.
  • Le fil de protection, utile pour la mise à terre est bicolore vert / jaune. Ce conducteur se révèle obligatoire dans toutes les installations aux normes afin de protéger votre habitation. A savoir que les fils entièrement jaunes ou verts sont formellement interdits. Ils doivent être impérativement bicolores.

Ces codes couleurs correspondent aux normes électriques actuelles en termes d’installation domestique. Tous les fils, à l’exception du jaune / vert sont porteurs de courant, lorsque celui-ci s’avère alternatif. Pour qu’un appareil électrique fonctionne, il doit obligatoirement être relié à deux ou trois fils conducteurs, la terre étant optionnelle.

Les anciens codes couleurs en électricité avant 1970

Les anciennes installations électriques, c’est-à-dire datant d’avant 1970, comportent d’autres codes couleurs. Effectivement, la norme NFC 15-100 s’applique seulement depuis les années 1970.

Ainsi, les artisans électriciens utilisaient souvent un code couleur, tout en sachant qu’il en existait d’autres tout à fait possibles :

  • Fil phase : vert ou jaune ;
  • Fil neutre : gris ou blanc ;
  • Fil terre : rouge ou noir. Celui-ci est obligatoire depuis 1969.

Le conducteur de phase pouvait être jaune ou vert, par exemple, pendant que le conducteur neutre était rouge. De son côté, le conducteur de protection qui permet la mise à terre pouvait être de couleur grise ou noire.

Installation électrique d’avant 1970 : comment identifier les codes couleurs ?

Pour identifier les codes couleurs des fils sur une vieille installation électrique, il existe une astuce. Vous pouvez faire appel à un appareil : le multimètre.

D’abord, choisissez la fonction voltmètre alternatif sur votre appareil et sélectionnez une valeur supérieure à 230 V.

Ensuite, branchez les cordons de l’appareil sur les bornes « COM » (cordon noir) et « VΩ » (cordon rouge). Puis n’oubliez pas de vous équiper de gants isolants afin d’éviter l’électrocution.

Enfin, sur une prise de courant, mesurez la tension entre chacun des deux fils et la terre. Et ce, de manière successive. Déterminez alors le type de conducteur en vous basant sur ces éléments :

  • La tension entre le fil neutre et la terre avoisine 0 V.
  • La tension entre la phase et la terre est de 220 V.
  • La tension entre la phase et le neutre approche les 220 V.

Les mesures de sécurité indispensables

En premier lieu, si vous devez réaliser des travaux électriques dans une vieille maison, il vaut mieux prendre vos précautions. Utilisez un tournevis testeur de phase afin de manipuler l’installation.

Et qu’il s’agisse d’une installation récente ou non,  tous les raccordements électriques doivent être effectués hors tension pour des raisons de sécurité évidentes. Cela signifie qu’il faut absolument couper le disjoncteur général situé à proximité du compteur électrique. Cette précaution est valable pour toute opération avec des fils ou câbles. De la même manière, il convient de ne jamais toucher un fil électrique dénudé.

Attention, si vous intervenez dans une installation vétuste. Le câble terre n’est pas toujours présent. S’il manque, cela veut dire que votre installation ne respecte pas les normes en vigueur et nécessite urgemment une rénovation.

Enfin, si vous avez des doutes, n’hésitez pas à faire appel à un électricien pour rénover votre installation. Avant de choisir l’artisan qui interviendra, faites établir plusieurs devis afin de comparer les offres.

Aucun commentaire à «Les codes couleurs en électricité»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires