Peinture à l’aquarelle : comment conserver l’intensité de la couleur ?

La peinture à l’aquarelle est une discipline à la fois passionnante et complexe. Elle vous permet de donner libre cours à votre imagination et de stimuler votre esprit créatif. Cependant, il n’est pas toujours très aisé de parvenir à conserver l’intensité des couleurs sur une œuvre réalisée avec l’aquarelle. Voici quelques astuces qui vous aideront à résoudre ce problème auquel sont confrontés amateurs et professionnels.

Le choix du papier aquarelle pour garder l'intensité de la couleur

Pour conserver l'intensité des couleurs de votre peinture à l'aquarelle, vous devez prendre le soin de choisir le support qui convient le mieux à cette activité. Si la peinture classique se matérialise le plus souvent sur une toile, la peinture à l'aquarelle quant à elle se réalise sur du papier, un bloc, ou sur des feuilles volantes. Chacun de ces supports présente des avantages particuliers. Par exemple, les feuilles volantes sont particulièrement adaptées pour les grands formats. En ce qui concerne les blocs collés quatre côtés, ils sont parfaits pour les débutants.

Le moyen le plus efficace de conserver l'intensité des couleurs d'une peinture à l'aquarelle est d'opter pour le papier aquarelle, et ce que vous soyez professionnel ou amateur. Cependant, pour un rendu optimal, vous devez vous assurer de choisir un papier qui répond à certaines exigences en termes de qualité. Pour cela, quelques critères sont à prendre en compte.

Le grammage

Le grammage désigne le poids du papier au mètre carré. Il ne doit pas être confondu avec l'épaisseur qui est mesurée en microns. Le papier aquarelle est catégorisé en fonction du nombre de grammes par mètre carré. Le papier ayant le plus bas grammage est celui de 190 g. Le plus élevé est celui de 800 g.

En principe, le choix du grammage du papier aquarelle ne se fait pas au hasard, mais plutôt en fonction de la quantité d'eau que vous avez prévu utiliser. Lorsque cette dernière n'est pas en adéquation avec le papier choisi, les couleurs de la peinture perdent en intensité. Pour rappel, un grammage élevé est synonyme d'une plus grande résistance à l'eau et à la peinture.

Le grain du papier aquarelle

Il n'existe pas de critères particuliers pour le choix du grain, car, quel que soit le type de grain de votre papier, l'intensité de la couleur sera maintenue. Vous pouvez simplement vous baser sur vos affinités et besoins. Néanmoins, vous devez savoir que chaque type de grain possède des particularités, et pourrait avoir un impact sur le rendu final de votre œuvre.

Grain papier aquarelle couleur intensité

Si vous êtes un professionnel et que vous misez sur le traitement des détails, nous vous encourageons à choisir le grain satiné. Il est le plus adapté pour les traits fins. Par contre, si vous recherchez des effets de relief ou de couleurs, le grain torchon ou gros grain est celui qu'il vous faut. Néanmoins, ce type de papier aquarelle exige une certaine maîtrise technique. Avec une surface pas trop marquée, ni trop lisse, le grain fin est le plus facile à utiliser. Il convient d'ailleurs à toutes les situations.

Le choix de lavis, capital pour la peinture à l'aquarelle

Dans le domaine de la peinture à l'aquarelle, le lavis désigne la couleur sous toutes ses formes. Concrètement, il s'agit de la matière que vous trempez dans l'eau avant de passer le pinceau sur votre support. Le lavis désigne également la matière qui sèche sur le support en question. En d'autres termes, il peut être assimilé à la peinture elle-même.

D'une façon générale, on distingue trois grands types de lavis. Le plus couramment utilisé est l'aplat. Il s'agit d'une plage de couleurs uniforme. Il est beaucoup plus recommandé aux débutants. Le dégradé quant à lui varie en intensité, du foncé au clair, ou encore du clair au foncé. Son utilisation requiert un savoir-faire très poussé. Pour finir, il y a le multicolore qui est souvent utilisé pour des œuvres riches en détail.

En principe, la qualité de votre peinture ne dépendra pas du type de lavis choisi, mais plutôt de son intensité. Par conséquent, avant de procéder à la peinture proprement dite, prenez le soin de vérifier l'intensité de votre lavis. Pour cela, il suffit de l'appliquer sur un bout de papier. Attendez que votre esquisse s'assèche, afin de pouvoir apprécier la réelle intensité de lavis.

Utiliser la bonne technique pour conserver l'intensité de la couleur

Pour peindre à l'aquarelle, les professionnels et les amateurs utilisent plusieurs techniques.

La technique humide sur humide

Exigeant un peu d'expérience, cette technique consiste à apposer l'aquarelle sur un support humide. Il peut s'agit par exemple d'une couche de peinture encore humide, ou d'un papier vierge ayant été humecté à l'eau. Après l'application, la couleur commence à couler dès qu'elle entre en contact avec le support mouillé. Lorsque l'humidité de la surface est accentuée, la peinture coule davantage et se disperse. Avec cette technique, vous obtiendrez un rendu flou et imprécis. Elle n'est pas la plus recommandée pour conserver l'intensité de la couleur.

La technique humide sur sec

Cette technique consiste à répandre l'aquarelle sur un support sec. Il s'agit le plus souvent d'un papier vierge. Dans certains cas rares, un ancien lavis peut être utilisé. On parle de glacis. Contrairement à la technique précédente, la peinture ne coule pas. C'est la technique pour ceux qui souhaitent avoir un rendu beaucoup plus précis. Pour augmenter la densité des couleurs, il vous suffira d'ajouter de nouveaux lavis sur les anciens. Mais veillez à ce que ces derniers soient d'abord secs.

Aucun commentaire à «Peinture à l’aquarelle : comment conserver l’intensité de la couleur ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires