Récupérer l’eau de pluie pour arroser son jardin

Quand on veut profiter de l’extérieur, la pluie n’est pas toujours appréciée et pourtant, l’eau de pluie peut s’avérer très utile. Plutôt que d’utiliser de l’eau potable, l’eau de pluie peut servir à arroser le jardin. Cela est plus écologique, et surtout, plus économique.

récupérer l'eau de pluie pour arroser le jardin

Quels sont les avantages d’un récupérateur d’eau ?

L’eau de pluie est parfaite pour arroser le jardin car, contrairement à l’eau potable, elle est gratuite, saine, non calcaire et non traitée. Dans une zone pluvieuse comme le Loiret par exemple, ne pas récupérer cette eau serait du gâchis. Un récupérateur d’eau de pluie enterré dans le Loiret est donc très bénéfique puisqu’il permet de récolter l’eau à chaque averse et donc de pouvoir arroser à tout moment, même lors des interdictions d’arrosage.

Installer une citerne souple pour récupérer l’eau de pluie dans son jardin est une excellente façon de disposer d’un stock d’eau durant toute l’année, même l’été, lorsque les pluies se font plus rares ou en période de sécheresse. Avec un récupérateur d’eau de pluie, la consommation d’eau potable se réduit, de même que la facture d’eau. Autre avantage du récupérateur d’eau de pluie : les risques d’inondation sont diminués, en particulier lors des orages.

Comment fonctionne un récupérateur d’eau de pluie ?

Un récupérateur d’eau de pluie fonctionne d’une manière assez simple. L’eau qui arrive sur la toiture, coule dans la gouttière puis est stockée dans la cuve du récupérateur. Avant cela, l’eau est filtrée pour éviter de boucher les canalisations et éliminer les feuilles, les insectes ou les brindilles. Avec ce système, c’est plus de 80% de l’eau qui ruisselle du toit qui est récupérée. Ensuite, un robinet permet d’accéder facilement à l’eau et d’arroser son jardin. En revanche, l’eau, bien que filtrée, ne sera jamais potable. Elle devra donc être exclusivement réservée à un usage domestique.

Comment bien choisir son récupérateur d’eau de pluie ?

Le choix du récupérateur d’eau de pluie va dépendre de plusieurs critères. Dans un premier temps, il faut définir ses besoins en eau. Rien ne sert d’investir dans un récupérateur ayant une grande capacité dans un petit jardin. Cependant, un grand modèle peut s’avérer être un très bon choix dans une région pluvieuse, puisque l’investissement sera rapidement rentabilisé.

Un jardin de moins de 50 m² nécessitera une quantité d’eau comprise en 150 et 500 litres pour son arrosage. Pour un jardin supérieur à 50 m² mais inférieur à 100 m², la quantité d’eau nécessaire à l’arrosage sera comprise entre 500 et 1.500 litres. Dans une région située en bord de mer ou d’océan, il sera indispensable d’équiper son récupérateur avec un stérilisateur UV pour débarrasser l’eau de son sel.

Il est conseillé de s’équiper d’un récupérateur d’eau enterré car la qualité de l’eau est préservée. De plus, une cuve enterrée permet une plus grande récupération et utilisation de l’eau de pluie. D’autre part, ce type de modèle est beaucoup plus esthétique qu’un modèle qui n’est pas enterré. En effet, seul le couvercle du récupérateur est visible dans le jardin. Son installation n’a donc aucune incidence visuelle sur le jardin.

Comment entretenir un récupérateur d’eau de pluie ?

L’entretien d’un récupérateur d’eau de pluie reste relativement simple mais doit être effectué pour prolonger la durée de vie de l’installation et profiter d’une eau saine pour assurer l’arrosage de son jardin.

La première chose à faire est de nettoyer régulièrement toutes les arrivées d’eau pour enlever les mousses, les feuilles, le pollen ou les débris qui pourraient se retrouver dans le récupérateur ou empêcher la bonne circulation de l’eau. Il est également important de tailler les arbres et les arbustes qui se situent près du lieu de récupération de l’eau de pluie. Là encore, cela évitera à la cuve d’être remplie par des feuilles ou des végétaux.

Pour prolonger la durée de vie de son récupérateur d’eau, il faut le protéger, en particulier des rayons UV qui peuvent être très néfastes pour l’équipement, quel que soit le matériau de la cuve.

Enfin, une inspection annuelle accompagnée d'une vidange est nécessaire. Cette dernière doit être réalisée avant l’arrivée des premiers gels pour éviter les fuites au retour du printemps. Un nettoyage des filtres est également indispensable car il permet de retirer les dépôts qui se sont accumulés au cours de l’année. Cela sera aussi l’occasion de nettoyer la cuve de stockage ainsi que la crépine d’aspiration. L’entretien annuel du récupérateur d’eau de pluie peut être réalisé par son propriétaire ou par une entreprise spécialisée.

Un récupérateur d’eau de pluie permet donc d’arroser son jardin tout en réalisant des économies. L’eau est récupérée puis stockée dans une cuve sans avoir d'impact esthétique dans le jardin.

A lire aussi : Arroser intelligemment son jardin : les solutions

Aucun commentaire à «Récupérer l’eau de pluie pour arroser son jardin»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires