Comment utiliser le purin d’ortie ?

Le purin d’ortie est bien connu des jardiniers. Pour beaucoup, il s’agit d’un produit miraculeux puisqu’il s’utilise comme remède naturel contre de nombreux maux. Et il est aussi considéré comme un excellent engrais. Mais attention, le purin d’ortie ne doit pas être employé abusivement. Découvrez les différentes utilisations possibles du purin d’ortie et les précautions à prendre pour éviter notamment l’invasion de ravageurs.

utiliser purin d'orties

Comment fabrique-t-on le purin d’ortie : la recette

Avant de l’utiliser, il faut s’atteler à sa fabrication :

  • Commencez par ramasser des feuilles d’orties fraîches, puis hachez-les grossièrement en vous aidant d’un couteau tranchant.
  • Mettez-les ensuite dans un récipient en plastique, en terre ou en bois (mais pas en fer car risque d’oxydation).
  • Ajoutez de l’eau de pluie et couvrez le récipient, en laissant une petite aération.
  • Chaque jour, remuez pendant une à deux semaines, jusqu’à la disparition des petites bulles et de la mousse, lesquelles indiquent la fermentation.
  • Lorsque le processus de fermentation est terminé, filtrez pour conserver le produit le plus longtemps possible. Les parties contenues dans le filtre peuvent servir à l’activation d’un compost, ne les jetez pas.
  • Enfin, gardez le liquide filtré dans un récipient en verre ou en plastique, à l’abri de la chaleur et dans un lieu sombre. Utilisez-le au cours des 6 mois à venir.

A savoir : le purin d’ortie s’obtient après avoir fermenté des plantes dans de l’eau de pluie. Ne préparez jamais cette recette à proximité de votre maison, car elle dégage une odeur nauséabonde. Préférez un lieu éloigné tel que le fond du jardin.

Comment utiliser le purin d’ortie pour protéger les plantes des insectes ?

Le purin d’ortie peut être utilisé comme éliciteur. Cela signifie qu’il permet à certains végétaux d’être plus réactifs lorsqu’ils se font attaquer par des maladies ou des ravageurs. Grâce au purin d’ortie, les plantes sont plus fortes pour faire face aux insectes tels que les acariens ou les pucerons. En revanche, le purin d’ortie reste inefficace contre les coléoptères et les insectes à carapace.

Le purin d’ortie en prévention

Vous pouvez utiliser le purin d’ortie pour prévenir les maladies ainsi que les ravageurs. Pour cela, il faut diluer 1 litre de la solution dans 19 litres d’eau de pluie. Pulvérisez le feuillage, en-dessus et en-dessous pour que la plante puisse se défendre dans des conditions optimales.

En stimulant

Le purin d’ortie s’emploie également en stimulant. Diluez alors ½ litre de purin dans 9.5 litre d’eau de pluie, à pulvériser sur les végétaux à protéger, toutes les deux semaines. Vous devez aussi pulvériser l’envers des feuilles pour que le traitement naturel soit efficace.

Comment utiliser le purin d’ortie comme engrais ?

Le purin d’ortie a la particularité de contenir des oligo-éléments et de nombreux minéraux (fer, potassium, magnésium). Par conséquent, il s’agit d’un excellent engrais naturel pour les plantes car il va stimuler leur développement et améliorer leur système chlorophyllien. Le purin d’ortie agit aussi sur le végétal en lui-même en apportant des éléments nutritifs au sol. Il s’agit donc d’un excellent moyen de faire partir la végétation.

Il suffit de diluer 1 litre de purin dans 8 litres d’eau de pluie afin d’arroser les plantes une fois par semaine ou bien tous les 15 jours, pendant leur développement. Dès que les légumes et fruits sont en floraison, cessez l’opération. Le purin d’ortie s’utilise comme engrais principalement au printemps.

A noter : il vaut mieux éviter de fertiliser les légumes-racines avec ce type de purin. Et il s’utilise avec parcimonie sur les plantes à fleurs car il a tendance à favoriser la croissance des feuilles.

Compost : comment s’utilise le purin d’ortie ?

Le purin peut activer le compost en augmentant sa température et en le nourrissant, en se servant de son azote ainsi que de ses bactéries. Arrosez vos déchets avec du purin d’ortie pur, c’est-à-dire sans l’avoir filtré ni dilué.

Le purin d’ortie, un anti-chlorose

Le purin d’ortie contient du fer en haute quantité. Il peut donc être considéré comme un remède naturel pour lutter contre la chlorose ferrique. Si vous avez des plantes en carence, pulvérisez-les sur le feuillage (dilution à 5 %). Mais cela ne remplace pas un amendement du sol.

Un remède naturel contre le mildiou

Le purin d’ortie est un antifongique. Associez-le à de la bouille bordelaise en infime quantité, avec une dilution à 10 %. Pratiquez ensuite des pulvérisations foliaires. Il s’agit d’un moyen très efficace pour lutter contre le mildiou, à condition que l’attaque ne soit pas virulente.

Le purin d’ortie, un désherbant puissant

Pur, le purin d’ortie s’avère extrêmement riche en azote. Il peut donc brûler les feuilles. Pour l’utiliser comme désherbant, pulvérisez la solution entre vos dalles et dans tous les endroits difficiles d’accès.

En revanche, il est préférable d’éviter l’utilisation du purin d’ortie pour désherber de grandes surfaces. Effectivement, cela risque de polluer le sol.

Pourquoi ne faut-il pas en abuser dans le jardin potager ?

Les jardiniers ont tendance à avoir la main lourde quand il s’agit d’utiliser le purin d’ortie dans le potager. Or, il ne faut pas abuser de ce produit naturel car une utilisation abusive peut avoir des conséquences :

  • d’abord, l’excès d’azote attire de nombreux pucerons ainsi que d’autres ravageurs ;
  • ensuite, les légumineuses telles que les haricots, les pois ou les fèves n’ont pas besoin d’un apport d’azote puisqu’elles le captent. Un excès d’azote représente toujours un attrait pour les pucerons, donc prudence si vous souhaitez éviter l’invasion ;
  • par ailleurs, une plante trop vigoureuse ne se reproduit pas. Si vous abusez du purin d’ortie pendant la floraison, la plante va continuer sa croissance, au détriment de sa floraison et donc de sa production ;
  • enfin, un arrosage ou un traitement tardif au purin d’ortie favorise la croissance du feuillage, ce qui a des conséquences sur le développement des racines, bulbes, tubercules… Face à ce déséquilibre, la plante devient plus vulnérable et risque davantage les attaques d’insectes et maladies.

Aucun commentaire à «Comment utiliser le purin d’ortie ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires