Comment construire un mur de soutènement en bois ?

Construire un mur de soutènement en bois est une solution économique et rapide pour aménager une terrasse ou un parterre de fleurs. L’installation permet de résister aux pressions d’un terrain, généralement en pente et composé de terre ou de sable. Ce dispositif – souvent utilisé sur les berges et les voies publiques – a toute sa place dans un jardin privé. Découvrez le principe de cette installation, les différentes possibilités ainsi que les étapes pour le bâtir dans les règles de l’art.

construire mur soutenement bois

Qu’est-ce qu’un mur de soutènement en bois ?

Un mur de soutènement se présente sous la forme d’un mur en bois massif bas – moins d’un mètre. Ce type d’installation peut se passer de véritable fondation. Elle peut se poser directement dans une tranchée, préalablement remplie de gravier pour évacuer les eaux. Il faut juste des poteaux verticaux et des planches transversales. Votre mur peut également être bâti avec des rondins de bois, même s’il ne s’agit pas de la solution la plus moderne.

Les murs les plus simples à construire sont réalisés en madriers. La construction peut nécessiter l’intervention d’un artisan paysagiste ou d’un professionnel spécialisé dans l’aménagement de jardin ou de terrasse. Mais si vous êtes un tant soit peu bricoleur, ce genre de travaux devrait vous être accessible. Il s’agit en fait d’un terrassement. Facile à installer, ce dispositif peut aussi être démonté rapidement en l’absence de dalle.

D’autres matériaux que le bois sont possibles, à l’image du ciment ou de la roche. Cependant, le bois – particulièrement robuste – s’intègre naturellement au paysage et confère au lieu un esprit zen. C’est également le matériau le plus adapté pour les terrains à faible pente avec des terrassements de faible hauteur.

A quoi ça sert de construire un mur de soutènement en bois ?

Un mur de soutènement permet d’agrémenter un jardin ou de remodeler le relief du terrain – surtout s’il est trop pentu ou possède différentes hauteurs. Ce genre d’installation – qui n’est autre qu’un terrassement – intervient dans le cadre d’un aménagement extérieur – avec ou sans aide de paysagistes.

Fonctionnel et esthétique, le mur de soutènement en bois peut être utilisé de diverses manières. La retenue de terre peut servir à :

  • créer des plantations, des massifs fleuris, un parterre de fleurs ;
  • accueillir un dispositif d’éclairage ;
  • créer des allées ornées de bordures ;
  • égaliser la partie d’une cour ;
  • créer des terrasses dans le jardin ;
  • bâtir un garage enterré ;
  • atténuer les nuisances sonores. Effectivement, le mur de soutènement peut faire office de mur antibruit naturel entre votre maison et celle de vos voisins ;
  • lutter contre l’érosion due au ruissellements des eaux pluviales.

Faut-il faire une étude de sol avant de bâtir un mur de soutènement ?

Un mur de soutènement ne se construit pas à n’importe quel emplacement comme une simple clôture ou un talus. Pour être solide, votre mur de soutènement doit reposer sur de bonnes fondations – ce qui implique de choisir un sol adapté.

La construction de ce genre d’installation est plus compliquée et plus onéreuse sur un terrain argileux ou constitué de tourbe ou de vase. Effectivement, il faudra mettre en place des solutions pour pallier le manque de stabilité du sol.

Par ailleurs, la hauteur d’un mur de soutènement ne doit pas excéder 4 mètres. Et la pente ne doit pas être supérieure à 10°. Pour que ce type de mur soit efficace, l’humidité ne doit ni entrer ni y stagner.

Pour étudier la nature de votre sol et vous assurer de la faisabilité de votre projet, il est conseillé de faire appel à un bureau d’études.

Le matériel pour construire un mur de soutènement en bois

Pour construire un mur de soutènement en bois, vous aurez besoin du matériel suivant : pelle, niveau à bulles, scie circulaire, équipements de protection (gants, lunettes et masque), perceuse et mèches longues, et maillet.

Construction d’un mur de soutènement en bois : les étapes pour faire soi-même

Voici les différentes étapes à suivre pour installer un mur de soutènement en bois dans son jardin :

  • d’abord, commencez par mesurer avec un cordeau en plantant des piquets aux extrémités de votre futur mur ;
  • ensuite, creusez une tranchée sur une largeur au moins égale à celle de vos madriers. La profondeur doit être supérieure à 30 cm ;
  • puis, remplissez la tranchée de gravier en veillant à bien le tasser ;
  • vous pouvez éventuellement mettre en place des tuyaux perforés dans le gravier, à la base du mur. Cela permet d’assurer un bon drainage ;
  • et découpez vos madriers à la scie circulaire ;
  • percez les premiers madriers de part en part afin que les barres d’armature solidifient le mur de soutènement. Le perçage de chaque trou doit respecter une distance d’un mètre vingt ;
  • dès que les madriers sont placés, passez les barres d’armature dans les trous. Plantez-les dans le sol à l’aide d’un maillet. Percez et armez les rangées suivantes de la même façon ;
  • enfin, tassez la terre du côté retenue du mur.

Combien ça coûte de faire construire un mur de soutènement en bois ?

Le prix de construction d’un mur de soutènement en bois est assez élevé en comparaison des autres matériaux – béton, roche, gabion, parpaing… Le coût fluctue en fonction de plusieurs éléments :

  • le type de sol ;
  • les travaux de terrassement envisagés ;
  • la profondeur des fondations ;
  • la hauteur du muret ;
  • le poids de terre que le mur doit supporter ;
  • l’essence de bois sélectionné ;
  • les contraintes spécifiques du terrain…

Dans tous les cas, vous devez prévoir un budget compris entre 150 et 300 € le m² pour construire un mur de soutènement en bois dans les règles de l’art. Pour un mur de soutènement en parpaings, il faut compter en moyenne 100 € le m².

Avant de confier les travaux à un terrassier, faites établir plusieurs devis afin de comparer les offres.

Comment estimer le coût de la construction d'un mur de soutènement ?

Un mur de soutenement permet de se passer de véritables fondations. Il peut se situer dans un jardin pour procéder à un aménagement extérieur ou s’avérer nécessaire face à un terrain en pente. Le coût de la construction d’un mur de soutènement dépend de plusieurs critères.

Pour procéder à ce type d’installation, il est préférable de faire appel à un professionnel. En effet, il est très important de réaliser un mur solide pour éviter les éventuels éboulements et les glissements de terrain. Un professionnel sera également capable de calculer les dimensions exactes du mur et pourra clairement définir toutes les étapes pour construire ce mur. L’intervention d’un professionnel représente un coût mais est un gage de sécurité. Aucune erreur n’est permise.

Le prix d’un mur de soutènement dépend également du type de mur et du m². Il existe le mur de soutènement auto stable, en pierres sèches, poids, en gabions, en parpaing, en béton banché, en buses, et en préfabriqué. Ce dernier est le moins onéreux puisque son prix se situe à environ 80€ le m². Les installations en béton sont les plus solides, et donc, les plus chères. Mais la construction d’un mur de soutènement ne se limite pas à la simple pose du mur. Il faut également réaliser des travaux de terrassement et bâtir les fondations du mur.

Le coût de la construction d’un mur de soutènement va donc dépendre du matériau choisi et des dimensions du mur. Il est conseillé de demander des devis auprès de plusieurs professionnels afin de payer un prix juste.

Aucun commentaire à «Comment construire un mur de soutènement en bois ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires