Travaux : comment éviter les problèmes les arnaques lors d’un dépannage à domicile ?

Les travaux font souvent peur, notamment car ils représentent un certain budget. C’est d’autant plus le cas lorsqu’il s’agit d’un dépannage à domicile. Les problèmes et les arnaques sont fréquents. Bien qu’ils soient contraints à plus de transparence sur leurs tarifs, certains artisans malhonnêtes n’hésitent pas à faire gonfler les factures. Comment éviter les arnaques et les problèmes lors d’un dépannage à domicile ?

Un récent bilan de la Répression des fraudes a démontré que les plaintes contre les dépanneurs à domicile ont augmenté de 7% en une année. Durant la même période, 56% des professionnels contrôlés ont été sanctionnés. Les dépannages à domicile en urgence sont fréquents : ils concernent 2 ménages sur 3. La panne la plus fréquente concerne le chauffage, puis la plomberie et enfin, un problème de serrure.

éviter les arnaques lors d'un dépannage à domicile

Ne pas se précipiter

Bien souvent, les dépanneurs peu scrupuleux profitent de la vulnérabilité des personnes qui font appel à eux pour les arnaquer. Avant d’appeler un dépanneur, il faut prendre le temps de gérer rapidement l’urgence pour pouvoir réfléchir et trouver un bon prestataire. Un carreau brisé ? Il suffit de le colmater avec du carton et du scotch. Une fuite de gaz ? Il faut fermer le compteur. Idem pour une fuite d’eau. Il faut couper l’arrivée d’eau. La panique va engendrer de la précipitation et c’est là que les arnaques arrivent. En gardant son calme et en attendant un peu pour appeler un professionnel, cela évitera également les tarifs qui peuvent s’appliquer pour une intervention de nuit ou durant le week-end.

Vérifier son assurance

La plupart des particuliers ne le savent pas mais parfois l’assurance habitation peut prendre en charge l’intervention d’un dépanneur à domicile. Il faut regarder si celle-ci comporte une garantie « dépannage d’urgence à domicile ». Parfois, les frais de déplacements ainsi que la première heure d’intervention peuvent être pris en charge. Les meilleurs contrats prennent en charge la totalité de l’intervention. Seule la franchise restera à charge. Dans le cas où l’assurance prend en charge tout ou une partie de l’intervention, c’est elle qui envoie directement un prestataire agréé à domicile. Même si l’assurance ne couvre pas l’intervention d’un dépanneur, elle peut communiquer une liste d’artisans agréés.

Demander un devis

La loi impose à tous les professionnels du dépannage à domicile plusieurs obligations. La première consiste à délivrer un document tarifaire au client. Ce document détaillera le taux horaire de main-d’œuvre, les frais de déplacements, le montant des prestations… Il faut savoir que ces informations doivent également être indiquées sur le site internet du prestataire et/ou dans ses locaux. Pour un dépannage à domicile, le dépanneur doit fournir un devis détaillé au client. C’est gratuit et surtout obligatoire. Si l’intervenant refuse de délivrer ce document, il faut refuser toute intervention de sa part.

Se rendre sur des sites spécialisés

En cas d’urgence, la plus mauvaise idée est de se jeter sur le dernier prospectus publicitaire trouvé dans sa boîte à lettres. Il ne faut pas non plus faire confiance aux publicités indiquant qu’il s’agit d’une entreprise familiale ou de professionnels travaillent pour de grandes marques. Pour trouver le bon professionnel, le bouche-à-oreille peut fonctionner. Il ne faut pas hésiter à demander à des amis ou aux voisins s’ils ne connaissent pas un dépanneur de confiance.

Il est également possible de se rendre sur une plateforme accessible 24h/24 et 7j/7. Ces sites permettent de trouver divers artisans. Sur le site www.depanneo.com il est possible d’être mis en relation avec un réseau de professionnels de divers secteurs (électriciens, chauffagistes, serruriers, plombiers…). Pour éviter les arnaques et les problèmes, les prix sont fixés à l’avance.

Si malgré ces différents conseils, le dépannage à domicile a fait suite à un problème ou une arnaque, des recours sont possibles. Pour commencer, il est préférable d’envisager une négociation à l’amiable : un échange de mails ou de courriers peut aider à trouver une solution. Sinon, il faut adresser au prestataire un courrier recommandé avec accusé de réception. Si aucune entente n’est envisageable, il faut alors se faire aider par une association de consommateurs, habituée à ce genre de litiges. Leurs permanences juridiques sont gratuites. Si malgré tout, il n’y a pas de solution, il faut saisir le médiateur de la branche professionnelle concernée. Il dispose de 90 jours pour apporter une réponse. Dernier recours : le tribunal. Avant de faire cette démarche, une étape de conciliation doit être réalisée. La saisie du conciliateur est une démarche simple et gratuite. Malheureusement, face à un dépanneur malhonnête, il est très souvent difficile d’obtenir gain de cause. Il vaut donc mieux s’armer de prudence lors d’un dépannage à domicile.

Aucun commentaire à «Travaux : comment éviter les problèmes les arnaques lors d’un dépannage à domicile ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires