Pourquoi faire des travaux d’insonorisation ?

Au sein de votre logement, vous subissez des nuisances sonores en provenance de l’extérieur ou du voisinage ? Idéalement mise en place lors de la construction de l’habitation, l’isolation phonique peur toutefois être améliorée par divers procédés. Découvrez pourquoi faire des travaux d’insonorisation comporte de nombreux avantages. Et suivez nos conseils pour insonoriser un appartement sans poser un isolant.

travaux d'insonorisation maison

Qu’est-ce que l’insonorisation ou isolation phonique ?

L’insonorisation, appelée aussi isolation phonique ou acoustique, regroupe l’ensemble des techniques permettant l’atténuation ou la suppression de la diffusion des bruits extérieurs dans une maison, ou des bruits intérieurs entre les différents espaces d’un logement.

Les travaux d’insonorisation impliquent l’utilisation de matériaux et procédés différents de l’isolation thermique.

Travaux d’insonorisation, que dit la réglementation ?

A l’instar des travaux d’isolation thermique, devenus obligatoires dans le cadre d’un projet de rénovation pour protéger l’environnement, les travaux d’insonorisation sont rendus obligés depuis le 1er juillet 2017. Et ce, pour les maisons qui se situent dans une zone exposée à un bruit important.

Les maisons dont la construction remonte avant 1970 ne sont pas concernées par la réglementation. Celles construites après 1996 bénéficient quant à elles d’un niveau sonore inférieur à 35 décibels. La Nouvelle Réglementation Acoustique, en vigueur depuis le 1er janvier 1996, vise à évaluer les mesures d’isolation phoniques nécessaires dans les nouvelles constructions, et à contrôler leur mise en place une fois les travaux terminés.

A noter : les locataires peuvent tout à fait demander à leur propriétaire la réalisation de travaux d’isolation phonique. Celui-ci n’est pas obligé d’accepter, sauf si les nuisances sont liées à la détérioration de l’isolation acoustique de l’habitation situé en copropriété.

Pourquoi faire des travaux d’insonorisation : les avantages

Effectuer des travaux d’insonorisation permet de lutter efficacement contre le bruit, quel que soit son origine. Dans tous les cas, l’objectif des travaux consiste à faire cesser les vibrations sonores ainsi que leurs propagations. Pour cela, l’utilisation d’isolants (panneaux, laines de verre, laines de roche…) s’avère une nécessité. Les isolants empêchent l’entrée et la sortie du bruit.

D’autre part, réaliser des travaux d’isolation phonique représente une valeur ajoutée, si vous avez l’intention de vendre votre bien immobilier. La plupart des acquéreurs recherchent une maison bien isolée si elle se situe dans une zone réputée bruyante (à proximité d’un aéroport, par exemple).

Travaux d’isolation acoustique : conseils pour identifier les bruits

Pour déterminer le type de travaux d’insonorisation à effectuer dans un logement, il convient d’abord d’identifier la provenance des bruits. Il en existe plusieurs sortes, tous mesurés en décibels (dB), et qui renseignent sur le niveau d’intensité sonore du bruit.

Il y a d’abord les bruits aériens, c’est-à-dire transmis par l’air, en provenance de l’intérieur ou de l’extérieur de la maison (son de la télévision ou de la musique, voix humaine ou animale, klaxons des voitures dans la rue…). Ils n’ont rien à voir avec la structure de la maison, contrairement aux bruits solidiens (impact de pas ou de chute, bruit de lavabo ou de machine à laver, etc.). Ces derniers, en se dispersant dans l’air, vont vibrer les murs, le plancher ainsi que le plafond. Ils font également vibrer l’air de la pièce d’à côté.
On distingue aussi les bruits d’équipements qui regroupent tous les bruits d’usage des équipements d’un logement (chaudière, ventilation, tuyaux…).

En cas de bruits aériens, il est possible de colmater les brèches ou de remplacer les menuiseries par des portes et fenêtres mieux isolées (plus lourdes, plus épaisses, avec double vitrage, etc.). Si vous avez identifié des bruits solidiens (ou d’impact), optez pour une sous-couche isolante sur le sol ou l’installation de faux plafonds. Les murs peuvent également être recouverts d’un isolant phonique.

Combien ça coûte une isolation phonique ?

Le prix des travaux d’insonorisation varie en fonction de plusieurs critères tels que le choix du matériau isolant (laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose…), du type d’isolation (intérieure ou extérieure) mais aussi de la main d’œuvre. Il est donc difficile de déterminer précisément le coût d’une insonorisation, car il fluctue énormément.

Dans tous les cas, avant de choisir un artisan, il convient de faire établir plusieurs devis par des entreprises du secteur. Cela permet de comparer les offres pour les mêmes prestations.

A noter qu’il existe des subventions de l’État pour vous aider à la réalisation de vos travaux phoniques. Il s’agit généralement des mêmes coups de pouce que ceux disponibles pour l’isolation thermique.

Astuces pour insonoriser un logement sans travaux

Lorsque l’on habite en appartement, le bruit provient parfois de partout : en dessus, en dessous, sur les côtés… Pour réaliser l’isolation phonique de votre habitations sans passer par la case travaux, il existe des astuces.

La première consiste à bien agencer les pièces en les réorganisant, soit en déplaçant les meubles, soit en intervertissant la fonction de deux pièces. Par exemple, si du bruit vous incommode dans votre chambre à coucher et vous empêche de dormir, placez une armoire à côté du mur mitoyen plutôt que votre tête de lit. Vous pouvez aussi modifier la destination de la pièce en la transformant en bureau.

Ensuite, la décoration joue un rôle important dans l’acoustique d’une pièce. Il est conseillé d’installer des tapis au sol. Choisissez des modèles épais. Aux fenêtres, posez des rideaux et n’hésitez pas à multiplier les tableaux au mur. En créant de l’épaisseur, vous allez étouffer les bruits. Et si votre budget vous le permet, changez également votre revêtement de sol. Une moquette ou un parquet flottant sera plus approprié que du carrelage, par exemple.

Par ailleurs, il est recommandé de meubler les espaces vides afin de réduire le bruit en provenance des logements voisins. Il peut s’agir, par exemple, d’une grande bibliothèque à adosser au mur mitoyen.

Enfin, sachez qu’il existe de la peinture anti-bruit qui permet de réduire significativement les nuisances sonores. Le produit, que vous trouverez facilement dans les magasins de bricolage, contient des microbilles de verre qui stockent l’air et donc le bruit. Vous pouvez en peindre vos murs et vos plafonds, sans faire l’économie d’une sous-couche qui jouera également un rôle déterminant dans l’insonorisation du logement. Au total, vous obtiendrez entre 3 et 15 décibels en moins.

Aucun commentaire à «Pourquoi faire des travaux d’insonorisation ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires