Quelle assurance pour vos travaux ?

Vous souhaitez rénover votre logement mais vous ne savez pas si votre assurance habitation suffit pour couvrir l’ensemble des travaux ? Il est primordial de bien vous protéger des risques encourus que vous réalisiez les travaux vous-même ou que vous fassiez appel à un artisan ou à une entreprise spécialisée.

assurance travaux

Avant de réaliser les travaux

Certaines précautions sont à prendre avant de réaliser vos travaux. Si vous effectuez des travaux dans le logement où vous vivez, votre contrat habitation vous couvre dans plusieurs situations. C’est le cas des incendies, des explosions, des dégâts des eaux ou des vols. Si vous avez souscrit une assurance habitation GMF, vous êtes couvert pour l’ensemble de vos travaux. Vous pouvez également être mis en relation avec des prestataires capables d’effectuer vos travaux. Mais ce n’est pas le cas de tous les assureurs. Pensez à vous renseigner sur vos différentes garanties avant de débuter vos travaux. Vous pourrez ainsi adapter votre contrat selon vos besoins.

Si vous n’habitez pas le logement dans lequel vous faites les travaux, vous devrez l’assurer avant de commencer. Il s’agit de l’assurance propriétaire non-occupant qui couver les dommages matériels et corporels engendrés par les travaux.

Débuter les travaux

Lorsque vous réalisez les travaux dans votre logement, c’est votre assurance habitation qui couvrira les dommages en cas de sinistre. Si des proches viennent vous prêter main forte, vous avez vérifiez que vous possédez la garantie « aide bénévole momentanée » dans votre contrat. Celle-ci vous permet de couvrir un proche qui vient, gratuitement et durant quelques heures, effectuer des travaux dans votre logement. Si ce sont les occupants du logement qui font les travaux, l’assurance responsabilité civile suffit pour couvrir les dommages qu’ils peuvent causer à autrui.

En revanche, si vous faites appel à un professionnel, c’est son assurance qui entrera en jeu. L’assurance dommages-ouvrage est obligatoire pour tous les travaux de construction et de rénovation lorsque ceux-ci ont un impact sur la solidité du logement et peuvent le rendre inhabitable (travaux sur les fondations ou sur le toit par exemple). Vous devez souscrire à cette assurance avant de débuter les travaux. Son coût va dépendre de l’ampleur de ces derniers. Vous serez couverts contre tous les défauts repérés durant le chantier de rénovation ainsi que pendant les dix ans qui suivent la date de fin des travaux.

Ensuite, chaque artisan doit obligatoirement souscrire à l’assurance décennale. Durant dix ans après l’achèvement des travaux, toutes les malfaçons que vous constaterez dans votre logement sont couvertes. Les professionnels qui sont intervenus chez vous doivent trouver une solution pour réparer les défauts constatés. Si ce n’est pas le cas, les professionnels peuvent être poursuivis et contraints de vous verser des indemnités. Cette garantie ne s’applique pas lorsque vous effectuez les travaux vous-même.

Enfin, un professionnel doit être couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle. Celle-ci est obligatoire pour toutes les entreprises travaillant dans le milieu du bâtiment. Elle assure les professionnels en cas de dommages corporels, matériels ou immatériels. Avec cette assurance, tous les risques professionnels encourus par l’artisan sont couverts. Veillez donc à bien vérifier que les artisans qui interviennent à votre domicile possèdent toutes ces assurances. Pour cela, l’artisan doit vous transmettre un justificatif de son contrat d’assurance responsabilité décennale avec son devis ou sa facture.

Après les travaux

Une fois les travaux terminés, n’oubliez pas de modifier votre contrat d’assurance. C’est obligatoire lorsque la superficie de votre logement a été modifiée ou le nombre de pièce à changer. Par exemple, si vous avez transformé une pièce. Vous devez également modifier votre contrat lorsque vous avez acquis de nouveaux équipements afin de percevoir une indemnisation au plus juste si vous subissez un sinistre. Vous devez donc correctement évaluer votre capital immobilier. Enfin, vous devez prévenir votre assureur si vous avez installé des équipements visant à améliorer la sécurité de votre logement. Il peut s’agir d’une alarme, de caméras, d’un coffre-fort ou d’une porte blindée. Au vu de ces éléments, votre assureur peut réduire le montant de vos cotisations.

En cas de sinistre lors de vos travaux, vous devez, au plus vite, déclarer le sinistre auprès de votre assureur chez qui vous avez souscrit votre assurance multirisque habitation. Un expert sera envoyé à votre domicile pour constater les dégâts et afin de remettre en état votre logement. Si vous constatez un sinistre dans le cadre de l’assurance dommages-ouvrage, vous devez au préalable prévenir l’entreprise qui a effectué les travaux. Si celle-ci n’intervient pas pour réparer le sinistre, c’est votre assurance dommages-ouvrage qui prendre le relai. Dans ce cas, vous pourrez percevoir une indemnisation.

Aucun commentaire à «Quelle assurance pour vos travaux ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires