Comment adopter le slow design dans son salon ?

Plus qu’une tendance, le slow design est un véritable état d’esprit. Pour ralentir le rythme et être bien chez soi et dans sa tête, rien de tel que cette philosophie de vie. Adopter le slow design dans son salon ne s’improvise pas. Il existe des codes à respecter : couleurs, matériaux, éthique… Nos conseils pour transformer votre intérieur en havre de paix.

adopter le slow design en décoration

Qu’est-ce que le slow design ?

On entend parler de slow design depuis peu. Et pourtant, le terme n’est pas nouveau puisqu’il a été utilisé pour la première fois en 2002 dans l’ouvrage The Eco-design Handbook d’Alistair Fuad-Luke. Il fait référence au slow food, terme né en Italie en 1980 pour contrer le fast food et défendre les traditions culinaires.

Le véritable objectif du slow design est de se recentrer sur le bien-être et l’écologie. On privilégie les objets de qualité et qui ont une âme, loin des produits standardisés produits en masse. Ainsi, on valorise l’artisanat, le fait-main mais aussi le recyclage et la seconde main. Et on rejette le superflu, le matérialisme, l’hyperconsommation et le gaspillage. Mieux vaut consommer moins mais mieux en prenant soin de la planète, tel est l’idée du slow design.

Prendre le temps, profiter du moment présent … Le slow design est une invitation à ralentir la cadence pour améliorer son mode de vie.

Le tri dans son salon comme dans son esprit

Pour adopter le slow design dans son salon, il faut d’abord commencer par faire le tri. Entendez par là, se débarrasser du superflu. Cela regroupe tout ce dont vous n’avez pas besoin ou qui n’ont aucune valeur sentimentale. Dites adieu à la pile de magazines sur la table basse !

Cette tendance du slow design privilégie la qualité plutôt que la quantité. Optez pour des meubles et objets à la fois fonctionnels et confortables. S’ils ne le sont pas, ils doivent au moins vous procurer un certain bien-être pour ne pas être remisé.

Libérer l’espace permet d’obtenir un salon épuré où vous pourrez circuler et respirer en toute liberté. Cela est valable aussi pour les murs. Ne les encombrez pas de tableaux ou de cadres. Limitez-vous à quelques décorations murales et disposez-les à des endroits stratégiques.

Convier la nature dans son salon

En plus d’être décoratives, les plantes apportent de la sérénité à une pièce. Elles sont donc les bienvenues dans une décoration slow design. Privilégiez les variétés qui possèdent des vertus dépolluantes.

Multipliez les points verts dans votre salon : près du canapé, sur le rebord de la fenêtre, sur la table basse… Cependant, veillez à ne pas surcharger l’espace au risque de rendre le lieu étouffant.

Bois, laine, paille… : la tendance est aux matières naturelles

Dans un salon d’inspiration slow design, il est de bon ton de privilégier les matières naturelles telles que le bois, la laine, la paille, le rotin, le lin…

Vous trouverez forcément votre bonheur dans les magasins de décoration. Les matériaux et fibres naturels ont le vent en poupe depuis quelques années. Table basse en bois, fauteuil en rotin, suspension en osier, plaid ou tapis en laine, rideaux en lin… Sortez le grand jeu !

La seconde main, point d’orgue du slow design

La slow attitude consiste à flâner dans les brocantes et vide-greniers. Si vous aimez chiner, bonne nouvelle ! La seconde main est à l’honneur dans l’ambiance slow design. Pour ceux qui préfèrent dénicher des pépites à distance, il existe pléthores de sites et plateformes qui proposent des objets et meubles d’occasion.

Faire appel à la récup’ et à l’upcycling est une manière de préserver la planète et épargner votre porte-monnaie, mais pas seulement. Il s’agit aussi d’un formidable moyen pour personnaliser son intérieur et le rendre original avec de belles pièces vues nulle part ailleurs.

Adopter le slow design avec des produits éco-conçus

Le slow design se veut à contre-courant de la consommation de masse. Dans votre intérieur, oubliez les produits standardisés et repérez plutôt le mobilier éthique et responsable. Votre décoration doit être avant tout écologique. Il ne suffit pas d’acheter des meubles naturels, mais de favoriser des pièces éthiques, c’est-à-dire à la fois respectueuses de l’homme et de l’environnement.

Par exemple, si vous optez pour un meuble ou objet en bois, veillez à ce que la matière première soit issue de forêts gérées de manière durable. Privilégiez également les objets artisanaux qui reflètent un véritable savoir-faire. La céramique est ultra tendance, mais vous pouvez craquer pour une belle poterie, une décoration en macramé ou un tapis tressé. Le fait-main ajoute une note chaleureuse et authentique à un intérieur. L’essence même du slow design !

Des couleurs douces et apaisantes

Pour adopter un salon slow design, les teintes douces et minérales sont de rigueur. Misez sur des nuances sobres et discrètes, qui évoquent la terre ou la nature. Beige, rose nude, vert pastel… A travers ses couleurs, l’idée consiste à créer un cocon dans votre salon.

Toutefois, évitez le total look pour ne pas vous lasser. Les nuances peuvent être amenées par le choix des accessoires.

Un salon confortable où il fait bon vivre

Plaids, coussins, tapis… Vous pouvez tout à fait avoir un salon épuré et cosy. Privilégiez les objets et petits meubles qui invitent à la détente tels que les poufs, fauteuils, bougies, etc. L’idée ? Créer un climat apaisant propice à la sérénité et à la relaxation.

Les matières douces, soyeuses et agréables au toucher sont les bienvenues dans la pièce. Tournez-vous vers le velours, la laine ou la fausse fourrure, par exemple.

Les valeurs du slow design en résumé

Ce mouvement respecte à la fois les hommes et la nature tout en mettant en avant des objets et meubles à la fois modernes, esthétiques et pratiques.

Voici les principales valeurs du slow design :

  • Valorisation de créations artisanales et techniques traditionnelles.
  • Création d’objets/meubles uniques ou en édition limitée.
  • Elaborations simples.
  • Utilisation de matériaux recyclés et recours au upcycling.
  • Matériaux encourageant le développement durable.

Aucun commentaire à «Comment adopter le slow design dans son salon ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires