Comment faire du béton ?

La création du béton est un travail précis. C’est une activité importante qui peut s’apparenter à une recette de cuisine. Si l’on n’y met pas les bons ingrédients, les bonnes quantités, on va tout droit dans le mur et on court à l’échec. C’est pour cette raison qu’il est important de connaître précisément toutes les données pour réussir à faire du bon béton qui tiendra dans le temps.

Pour y arriver, nous avons rédigé cet article. Il est pour vous. Prenez toutes les informations nécessaires et celles qui vous manquaient. Puis, vous pourrez réaliser votre béton en toute quiétude.

comment faire du béton

Avant de commencer, béton et mortier : est-ce la même chose ?

Le béton et le mortier sont souvent associés. Est-ce qu’ils signifient la même chose ? Pour rappel, voici deux petites définitions :

  • Le mortier est un ensemble de trois éléments : de l’eau, du sable et du ciment. C’est une matière utilisée pour assembler divers éléments, comme les morceaux de pierres, des briques ou encore des parpaings.
  • Le béton est un ensemble de quatre éléments : de l’eau, du sable, du ciment et du gravier. Ce dernier peut avoir une granulométrie qui varie en fonction des besoins et des envies de chacun. Le béton est utilisé par les artisans et les amateurs pour réaliser des dalles, maintenir des poteaux ou encore pour couler des fondations.

Le point en commun entre ces deux éléments est sa facilité de fabrication. Ils peuvent être conçus dans une bétonnière, mais si vous n’en avez pas, il est possible de le faire à la main.

L’utilisation du béton n’est pas la même que celle du mortier. Comme on l’a vu dans la composition, la principale distinction se fait par la présence de gravier.

Quels sont ingrédients nécessaires pour réaliser du béton ?

Pour créer votre propre béton, il vous faudra des ingrédients bien précis. Le premier ingrédient à avoir est l’eau. Celle-ci devra être propre (potable) et douce. Sa qualité et sa quantité devront être contrôlées avec précisions, sinon, au moment du séchage, vous pourrez observer des fissures. C’est la présence d’un excès d’eau qui fragilisera le béton.

Après l’eau, vous aurez besoin du ciment. Celui-ci n’agit qu’en présence de l’eau. C’est lui qui va permettre de lier toutes les molécules des matières. En les liant, le ciment permet au moment du séchage de solidifier le tout. C’est une partie essentielle à la réussite de votre projet. Nous préciserons également qu’il ne faut pas choisir n’importe quel ciment. Il existe du ciment à maçonner et du ciment de Portland. Ne vous arrêtez pas à la texture et à l’apparence du ciment. Il peut être de toutes les couleurs ou presque. On retrouve facilement du ciment gris, du ciment blanc… Pour gagner du temps, il est possible de profiter du ciment à prise rapide.

Les agrégats peuvent se représenter sous deux formes : le sable et les graviers. Vous avez le choix entre les mélanger ou non. Si vous les mélangez, vous ferez du béton, dans le cas contraire, vous ferez du mortier. Les graviers utilisés dans le cadre du béton proviennent généralement des lits de rivières ou de concassages de plusieurs pierres qui se trouvent sur plusieurs carrières. Avant de placer les graviers dans le mélange, il faudra procéder à leur nettoyage complet. Les graviers doivent être totalement propres. La poussière sera évacuée et ils seront tous propres. Certains professionnels ont une petite astuce pour renforcer le béton. C’est d’opter pour des graviers de différentes tailles. Avoir des graviers avec une granulométrie qui varie permet de renforcer le béton et de le rendre plus consistant et solide.

Quels sont les dosages à respecter pour effectuer du béton et le réussir ?

Comme en cuisine, il est important de bien doser toutes les quantités des ingrédients que vous placerez dans la bétonnière ou dans un sceau. À titre personnel, et cela n’engage que moi, l’auteur de cet article, nous préférons utiliser la bétonnière. C’est un accessoire qui aide grandement à la création du béton.

Les professionnels que nous avons questionnés pour les besoins de cet article sont unanimes sur un point : on ne parle pas en litres ou en kilos, mais bien en volume voire en… sceaux. C’est plus facile de procéder de cette manière, il est vrai. Cela évite des pertes et des erreurs de dosage.

Pour réussir son béton, il y a une règle toute simple à connaître : c’est les 1+2+3. En d’autres termes, cela signe un volume/sceau de ciment, 2 volumes/sceaux de sables et 3 volumes/sceaux de gravier. À ce mélange, on peut ajouter 1/2 volume d’eau.

Selon l’utilisation que vous avez prévue du béton, il se peut que les dosages varient. On peut avoir 1 volume de ciment avec 2,5 volumes de sable, 3,5 volumes de gravier et 1/2 volume d’eau.

Si vous préférez faire du mortier, on peut s’inspirer de cette règle. Il faudra 1 volume de ciment, 3 ou 4 volumes de sable et 1/2 volume d’eau.

Comment savoir si mon béton a bien pris ? C’est une excellente question. Pour le savoir, vous devrez mettre les mains dans le béton et analyser la texture de la pâte. Celle-ci doit être collante et bien accrocher au support sur lequel vous souhaitez travailler.

L’erreur trop souvent réalisée par les amateurs est la présence d’un béton trop liquide, c’est-à-dire un béton où il y a trop d’eau. En le rendant trop liquide, lors du séchage il va y avoir des fissures qui vont apparaître. Par contre, si vous ne mettez pas assez d’eau, vous allez avoir un béton également fragile. Il ne pourra pas bien se solidifier, et cela va augmenter la résistance.

Des conseils pour réussir le béton à tous les coups !

Pour terminer, nous allons vous partager plusieurs conseils pour réussir la formation du béton. Dans ce cas, il est important de bien contrôler la quantité d’eau nécessaire. Une fois que ce sera fait, vous serez tranquilles.

Puis, vous pourrez ajouter quelques éléments ou trouver un ciment complet qui répond bien à toutes ces attentes, comme un produit hydrofuge pour bien l’imperméabiliser ou un accélérateur de prise pour agir plus rapidement. Si au contraire, vous souhaitez prendre tout votre temps, c’est possible avec le retardateur de prise.

Vous l’aurez compris, le béton peut se personnaliser en fonction des besoins et des envies de chacun. À vous de jouer !

A lire aussi :

Aucun commentaire à «Comment faire du béton ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires