Comment isoler une maison container ?

La maison container séduit de plus en plus les particuliers. Même si sa construction nécessite un permis de construire, elle est plus simple que celle d’une maison individuelle classique. En revanche, la question de l’isolation se pose si vous voulez éviter les déperditions de chaleur et les ponts thermiques.

Suivez nos conseils pour isoler une maison container, que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur. Mais avant, découvrez les avantages et inconvénients de ce type d’habitat.

isolation d'une maison container

Qu’est-ce qu’une maison container ?

Ce type d’habitation utilise un container maritime neuf ou d’occasion comme structure. Ce container est parfaitement étanche. Il se compose à 99 % de métal Corten et a la particularité de supporter 4 à 5 fois son poids. Vous pouvez donc concevoir une maison container à étage. Seul le plancher doit être en bois.

Au niveau des dimensions, vous trouverez deux types de container :

  • ceux de 20 pieds (5,90 m x 2,35 m pour 2,2 tonnes) ;
  • ceux de 30 pieds (12,02 m x 2,35 m pour 3,5 tonnes).

En ce qui concerne les prix, comptez entre 2500 et 4000 € pour on containeur neuf, sans oublier le transport par camion, de l’ordre de 600 €. Si vous optez pour un modèle d’occasion, prévoyez un budget d’environ 1500 €.

Les avantages d’habiter une maison container

La maison container représente une alternative à l’habitation individuelle classique. En outre, elle comporte plusieurs avantages :

  • la construction est d’abord très rapide. Vous avez déjà le plancher, la structure et la toiture. Vous gagnez ainsi du temps. Rien à voir donc avec le fait de construire une maison en briques ;
  • ensuite, les containers sont très résistants puisqu’ils sont construits pour le transport de marchandises dans un environnement agité (mer). Ainsi, vous êtes sûr que votre maison container aura une bonne durée de vie ;
  • enfin, le prix d’une maison container n’a rien à voir avec celui d’un logement basique. En optant pour l’autoconstruction, vous pouvez approcher les 500 €/m².

Les inconvénients d’une maison container

Au-delà de l’esthétique qui peut ne pas plaire à tout le monde, la maison container possède quelques limites :

  • en matière d’aménagement, il y a des contraintes. Les dimensions ne permettent pas la réalisation de toutes vos envies ;
  • dans le cas d’un container neuf, le bilan écologique est négatif. Pour fabriquer le matériau du logement, il faut beaucoup d’énergie grise. En revanche, si vous optez pour une maison container d’occasion, vous faites un geste écologique en redonnant un nouveau souffle à un produit usagé ;
  • ensuite, en termes d’isolation, il y a la contrainte de l’espace. En isolant votre maison container, vous perdez de précieux mètres carrés. Pour pallier ce problème de place, il reste une solution : l’isolation par l’extérieur, mais cela nécessite un budget plus conséquent ;
  • enfin, les maisons containers manquent d’inertie thermique car elles sont peu massives. En hiver, elles rencontrent des difficultés à conserver la chaleur entre leurs murs. Et à l’inverse, en été, la chaleur peut vite devenir insupportable. Cela entraîne donc un inconfort thermique et le recours à des solutions : dalle massive en béton, par exemple.

Faut-il faire appel à un architecte ?

Le recours à un professionnel s’avère indispensable pour trouver des solutions viables. Un architecte prendra en compte le volume de l’habitation pour concevoir un logement ouvert et lumineux. Certains experts en architecture vous proposeront une maison container bioclimatique. Quant à la découpe sur container, elle ne laisse aucune place à l’improvisation.

Dans tous les cas, privilégiez les architectes réceptifs à ce genre de projet atypique. Avant de faire affaire, soyez précis sur votre budget.

Pourquoi faut-il isoler une maison container ?

Dans une maison container non isolée, vous souffrirez de la chaleur l’été. Et à l’inverse, en hiver, elle aura du mal à se réchauffer. En effet, le matériau premier de l’habitat (métal Corten) présente une grande conductivité thermique. Vous constaterez alors de grands écarts thermiques.

Pour ces raisons, si vous souhaitez habiter toute l’année dans une maison container, vous n’aurez d’autres choix que de l’isoler, que ce soit par l’intérieur ou l’extérieur. En l’absence d’isolation, le confort sera bien moindre.

Comment éviter la déperdition de chaleur dans un container maritime ?

La première chose à faire pour ne pas perdre de chaleur est de calfeutrer chaque recoin. Accordez un soin tout particulier aux ouvertures, et notamment aux fenêtres car elles sont souvent à l’origine de déperditions de chaleur. Comblez le moindre interstice avec un joint d’étanchéité. Au nord, il est conseillé de faire poser un triple vitrage. Un double vitrage suffit sur les autres ouvertures.

Par ailleurs, vous pouvez poser un pare-vapeur dans le logement. Il s’agit d’un film plastique utilisé principalement sur les mansardes, à l’étage d’une maison traditionnelle. Dans votre maison container, il empêchera la formation d’humidité sur les parois. Afin qu’il soit le plus efficace possible, choisissez un indice de protection élevé.

Comment isoler une maison container ?

L’isolation intérieure (ITI)

Répandue en France, cette pratique n’est pourtant pas la plus efficace car des ponts thermiques subsistent. Et en fonction de l’épaisseur de l’isolant intérieur, vous perdez de la surface habitable. Or, l’espace s’avère restreint dans un container maritime. Pour ces raisons, il vaut mieux se tourner vers l’isolation par l’extérieur.

Toutefois, si vous préférez cette solution, sachez que vous pouvez recourir à la laine de roche. Une épaisseur de 6 à 10 cm se révèle suffisante, en fonction de votre zone géographique.

L’isolation par l’extérieur (ITE)

Cette pratique s’avère plus chère que l’isolation intérieure. Mais en termes de déperditions d’énergie, vous y trouverez votre compte. Pour que l’isolation soit particulièrement efficace, vous devez choisir un isolant épais (entre 10 et 30 cm d’épaisseur, en fonction de votre zone géographique et de votre budget). Recouvrez ensuite votre isolant extérieur avec un pare-pluie puis un revêtement de façade.

Parmi les matériaux possibles, il y a la mousse polyuréthane. Il s’agit d’un isolant encore peu répandu en France mais qui rencontre du succès aux Etats-Unis. Cela permet d’isoler sa maison container rapidement.

Enfin, si vous avez une maison container à toit plat ou avec toit terrasse, n’oubliez pas d’isoler la toiture.

Aucun commentaire à «Comment isoler une maison container ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires