Négocier un prêt immobilier : nos conseils

Avec des taux de crédit immobilier historiquement bas, c’est le moment idoine pour emprunter et concrétiser son rêve de devenir propriétaire. Nous vous proposons ci-dessous quelques conseils pour négocier au mieux votre prêt immobilier.

Les principaux critères sur lesquels négocier

Négocier pour obtenir le meilleur taux de crédit

Pour obtenir le taux de crédit le plus bas possible, n'hésitez pas à faire jouer la concurrence en consultant plusieurs banques. Néanmoins, lors de vos différentes comparaisons de taux, veillez bien à vérifier que l'on vous propose un crédit à taux fixe ou un crédit à taux variable. Les comparaisons des taux fixes sont très simples : il suffit de constater quelle banque fait la meilleure proposition. Pour le crédit à taux variable, informez-vous sur la marge de la banque et sur l'indice qui agit sur la variation du taux. Vous obtiendrez alors le taux réel et vous pourrez ainsi comparer les différentes propositions des banques consultées.

Ne pas négliger le coût des assurances de prêt immobilier

Intégrez à vos négociations le coût de l'assurance de crédit. Un coût qui peut atteindre 20% du montant total de votre prêt ! Les assurances de crédit sont imposées par les banques à leurs clients. Cependant, rien ne vous empêche de prospecter et de choisir, à garanties égales, la banque qui propose une assurance crédit parmi les moins chères du marché.

Pensez aux frais de dossier

Négociez également les frais de dossiers. Même si ces derniers représentent une très faible part de votre prêt immobilier (0,05% à 0,10% du coût total du prêt), vous pouvez toujours les faire baisser un peu. Remarquez que certaines banques dispensent de frais de dossier. Dans ce cas, elles compensent très souvent l'absence de frais de dossiers en les intégrant dans l'estimation du taux de crédit.

Mettre toutes les chances de son côté

Présenter à sa banque un dossier complet

Lors de vos négociations autour du prêt immobilier avec votre banque, il est important de démonter des gages de sérieux et de crédibilité. Ainsi, pour finaliser vos démarches auprès de votre banque, présentez un dossier complet. De plus, les pièces de votre dossier permettront à votre conseiller bancaire de déterminer au plus juste la somme que vous êtes en mesure d'emprunter.
Ces pièces essentielles sont :

  • Vos trois dernières fiches de paye.
  • Vos trois derniers relevés de banque.
  • Votre dernière quittance de loyer.
  • Vos deux derniers avis d'imposition.
  • Le listing de vos prêts de consommation en cours.

Faites valoir votre faible taux d'endettement

Si vous avez un faible taux d'endettement, servez-vous en comme argument pour négocier une baise du taux d'intérêt du prêt. Les financiers estiment qu'un taux d'endettement compris entre 10 et 15% permet d'envisager sereinement le coût et l'impact du prêt immobilier sur vos finances. En revanche, au-delà de 33% de taux d'endettement, les banques vous refuseront très probablement l'obtention d'un prêt immobilier.

Disposer d'un apport personnel

De plus en plus de banques prêtent à leurs clients sans apports. Pourtant, il est préférable de présenter un apport personnel à sa banque pour, éventuellement, faire baisser le taux du prêt. Vous pourrez également vous acquitter des frais de notaires qui représentent jusqu'à 8% de la valeur du bien.

Aucun commentaire à «Négocier un prêt immobilier : nos conseils»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires