Comment poser un bloc-porte ?

Vous avez un projet de construction ou de rénovation ? Dans le cadre de travaux, vous pouvez avoir à poser un bloc-porte. Découvrez de quoi il s’agit. Si l’installation reste à la portée de tous les bricoleurs, en revanche, il s’avère nécessaire de respecter les étapes de pose. Suivez nos conseils pour réussir la mise en place d’une nouvelle porte. La pose d’un bloc-porte n’aura plus aucun secret pour vous !

installer un bloc porte

Définition d’un bloc-porte : qu’est-ce que c’est ?

Les bricoleurs, adeptes de la maçonnerie ou de la menuiserie, ont sûrement déjà entendu parler de bloc-porte. Pour les autres, il s’agit peut-être d’un terme inconnu.

En fait, le bloc-porte regroupe deux éléments : la porte ainsi que l’huisserie (appelée aussi encadrement, montant ou cadre). L’huisserie contient des gonds (ou charnières) et une gâche, utile pour le verrouillage de la porte intérieure.

Vous aurez besoin de poser un bloc-porte dans les circonstances suivantes :

  • projet de construction d’une maison (neuf) ;
  • ouverture d’un mur pour ajouter une nouvelle porte ;
  • modification des dimensions d’une porte intérieure ;
  • remplacement d’une ancienne porte et de son cadre, lors de travaux de rénovation.

Matériel : que faut-il comme outils pour poser une porte d’intérieur ?

Si la pose d’un bloc-porte reste une opération tout à fait accessible à n’importe quel bricoleur, elle requiert cependant un minimum d’équipements :

  • d’abord, un bloc-porte. Il s’agit d’un kit prêt à poser composé d’une porte et de son encadrement ;
  • une perceuse-visseuse ;
  • un mètre ;
  • une scie égoïne ;
  • un niveau à bulle pour vérifier l’aplomb ;
  • des cales en bois ;
  • des vis et des chevilles ;
  • de la mousse en polyuréthane, ou du plâtre pour les finitions ;
  • éventuellement deux tréteaux et un crayon de papier.

Conseils pour choisir son bloc-porte

Le choix du bloc-porte est très important. Dès que vous aurez pris les mesures, sélectionnez un modèle, que ce soit en magasin ou en ligne. Prenez en compte le sens d’ouverture de la porte (droit ou gauche). Il ne s’agit pas d’un simple détail car de cet élément dépend l’aménagement de la pièce.

Par ailleurs, vous devrez également choisir la poignée, généralement vendue à part. Optez pour un modèle adapté au type de porte. Elle doit répondre à vos critères esthétiques tout en étant de qualité. Privilégiez la solidité et la résistance si vous devez ouvrir et fermer la porte très régulièrement (ex. : porte de cuisine).

Comment poser un bloc-porte : les étapes

Première étape : la prise de mesure (ou cotes)

La première chose à faire pour poser un bloc-porte est de prendre les mesures sans se tromper. Pour vous aider, présentez le bloc porte face à votre ouverture de porte et ôtez les liteaux de maintien.

Pour prendre les bonnes mesures, il faut d’abord relever la largeur en bas et en haut, puis la hauteur des montants que ce soit du côté gauche, droit et en diagonale.

A noter que si le sol est terminé, vous devez scier le débord de 5 mm pour effectuer le ragréage.

Conseil : une porte intérieure doit impérativement laisser circuler l’air entre les pièces. Un espace libre sous la porte sera donc de mise. Comptez entre 1 à 1.5 mm pour une pièce standard (ex. : bureau ou chambre à coucher) et entre 2 et 2.5 mm pour une porte de cuisine.

La fixation de l’encadrement

Pour vous simplifier la pose du bloc-porte, procédez à la fixation de l’huisserie, sans la porte. Pour cela, présentez le montant en vérifiant qu’il soit parfaitement vertical à l’aide d’un niveau à bulle.

Ensuite, percez 3 trous de chaque côté dans la feuillure du montant. Puis, fraisez et vissez le montant sur toute sa hauteur afin qu’il soit fixé solidement. En vous servant du niveau à bulle, vérifiez l’aplomb. Et au besoin, procédez à un réajustement. L’ouverture et la fermeture de la porte intérieure doivent s’exécuter sans frotter le sol.

La dernière étape : la pose de l’encadrement

Avant de fixer le reste de l’encadrement de la porte, assurez-vous de la totale verticalité du montant de la serrure, ainsi que de la parfaite horizontalité de la traverse. Placez la porte pour que celle-ci ne frotte pas.

Enfin, fixez la traverse et le montant de serrure. Et installez la porte en la plaçant dans ses charnières (ou gonds).

Bloc-porte : les dimensions possibles de l’encadrement

Vous aurez le choix entre trois cas de figure possibles :

  • en cas de cloison de 52 mm, prenez une huisserie standard de 72 mm avec nez de cloison recouvert ;
  • pour une cloison de 72 mm, optez pour une huisserie standard de 72 mm avec couvre-joints ;
  • enfin, en cas de cloison de plus de 72 mm, choisissez une huisserie standard de 90 mm. Le nez de cloison sera recouvert.

Problème avec le bloc-porte qui ne passe pas, que faire ?

Le bloc-porte ne passe pas ? Il existe une solution pour remédier à ce problème, plutôt courant. Posez le bloc-porte sur deux tréteaux et reprenez les mesures exactes de l’emplacement avec votre mètre. Il suffit ensuite de reporter les montants du bloc-porte et de scier l’excédent.

Replacez le bloc-porte dans l’encadrement en veillant à placer les cales en bois pour laisser un espace entre le bas de la porte et le sol. Enfin, vérifiez l’aplomb avec un niveau à bulle.

Ce qu’il faut faire en cas d’espace entre la cloison et le montant

Le montant est désormais fixé, et vous observez un espace entre le montant et la cloison ? Pour résoudre ce problème de finition, comblez l’espace avec de la mousse polyuréthane ou éventuellement, avec du plâtre pour un rendu parfait.

Une fois le scellement sec, procédez au découpage de la mousse en excédent, puis poncez et peignez pour que le résultat soit harmonieux. Et remontez la porte en veillant à ce qu’elle s’ouvre et se ferme de façon totalement fluide pour une utilisation optimale.

A lire aussi :

Aucun commentaire à «Comment poser un bloc-porte ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires