Comment dégonder une porte ?

Votre porte intérieure s’ouvre difficilement ou se ferme mal. Elle nécessite un rabotage ? Vous souhaitez rénover votre porte en lui donnant un bon coup de peinture ? Pour de multiples raisons, vous pouvez avoir besoin de procéder au dégondage d’une porte.

Désolidariser une porte de son dormant n’a rien de difficile. Découvrez les étapes à suivre pour démonter une porte sans l’abîmer, et la remettre en place. En cas de situations plus complexes, il existe des astuces pour sortir une porte de ses gonds tout en douceur. Tout ce qu’il faut savoir sur comment dégonder une porte dans les règles de l’art !

dégonder une porte

Que signifie dégonder une porte  ?

Dégonder une porte est une opération très simple qui consiste à sortir la porte de ses gonds. Les gonds désignent les paumelles qui permettent d’ouvrir et de fermer une porte. Une partie est vissée sur le bloc porte pendant que l’autre réside sur la porte.

Pour quelles raisons dégonder une porte ?

Il y a des situations qui exigent de dégonder une porte, dans le cadre de travaux de rénovation : pour peindre la porte, la remettre en état ou si vous avez prévu de rénover les sols, par exemple.

Vous pouvez aussi avoir besoin de sortir la porte de ses gonds pour la nettoyer ou bien la remplacer par un nouveau modèle plus moderne, mieux insonorisé ou avec une isolation plus performante. Le dégondage de la porte peut également être effectué en cas de « frottement ». Si la porte intérieure ne s’ouvre ou ne se ferme pas correctement, il convient de la raboter avec un rabot manuel ou électrique, ou avec une scie. Enfin, en cas de déménagement, le démontage de la porte peut s’avérer utile pour faire passer un meuble plus facilement.

Dans tous les cas, dégonder une porte reste une opération accessible à tous. Cependant, il est important de prendre soin de la porte lors du dégondage afin de ne pas l’abîmer. Vous devez aussi veiller à ne pas détériorer l’encadrement de la porte ni le plancher.

Enfin, vous avez la possibilité de dégonder une porte si vous désirez la supprimer. Cela permet d’ouvrir un espace, ce qui est astucieux pour réchauffer une ambiance ou surveiller des enfants.

Conseil :
par précaution, si la porte s’avère imposante, il vaut mieux dégonder à deux que tout seul. Les modèles à trois charnières sont les plus lourds.

Comment dégonder une porte facilement : les étapes

La première chose à faire pour dégonder une porte est de l’ouvrir en grand et de la maintenir perpendiculairement au chambranle. Sous la porte, disposez une cale en bois ou une planchette afin de préserver le sol. Cette protection permet également de faire levier.

Ensuite, vous avez trois possibilités qui s’offrent à vous pour dégonder la porte :

  • glisser un pied de biche entre la porte et la cale ;
  • se servir d’un burin en glissant sous l’outil une cale en bois en guise de levier ;
  • employer un lève-porte. Il s’agit d’un outil spécialisé que vous trouverez dans les magasins de bricolage.

Puis, maintenez la porte de chaque côté. Et avec le pied, faites pression sur l’outil (pied de biche, burin ou lève-porte) de manière douce, sans forcer. La porte doit sortir de ses gonds.

Enfin, dès que la porte est dégondée, il vous suffit de lâcher l’outil avec délicatesse. Posez la porte sur le sol.

A savoir : vous pouvez effectuer un va-et-vient avec la porte pour qu’elle se dégonde. Néanmoins, cette pratique n’est pas sans risque. Prenez garde à ne pas vous coincer les doigts dans l’entrebâillement de la porte lorsque vous réalisez l’opération.

Conseils si la porte est difficile à dégonder

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

  • les gonds résistent : face à cette situation, nous vous conseillons de pulvériser du dégrippant à métal sur les gonds. Pas besoin d’en mettre beaucoup pour que cela soit efficace. Si jamais les gonds offrent une résistance à toute épreuve, renouvelez l’opération au bout de quelques minutes ;
  • la porte est ancienne et présente des traces de rouille au niveau des paumelles : les charnières ne peuvent pas être débloquées entre elles. Vous devez donc appliquer du dégrippant à métal pour enlever la rouille ;
  • la porte se révèle extrêmement lourde : dégondez-la à deux et non tout seul. La première personne se charge de maintenir la porte pendant que l’autre agit sur le levier ;
  • la porte frotte au sol : il convient de la raboter à l’aide d’un rabot manuel ou électrique, ou bien d’une scie (sauteuse, circulaire ou égoïne) après l’avoir posée sur des tréteaux. Retirez quelques millimètres ou centimètres de bois en excédent. Et servez-vous d’un papier à poncer pour finaliser le rabotage ;
  • il s’agit de la porte d’une chambre mansardée ou aménagée dans les combles : en cas de hauteur sous plafond réduite, ne procédez pas à la verticale mais dégondez plutôt à l’horizontale.

Comment remonter une porte après l’avoir démontée ?

La porte a été dégondée. Maintenant, il convient de la remettre en place. Pour cela, rien de très compliqué. Il faut suivre les étapes suivantes :

  • d’abord, soulevez la porte en la tenant avec vos deux mains de chaque côté, perpendiculairement au chambranle ;
  • puis, placez les demi-paumelles face à face :
  • enfin, l’enjeu consiste à faire pivoter la porte avec délicatesse afin que les gonds s’assemblent.

Faut-il fait appel à un professionnel pour sortir une porte de ses gonds ?

Démonter une porte est une opération qui ne nécessite aucune connaissance technique. Par conséquent, vous pouvez tout à fait dégonder une porte intérieure par vos propres moyens, sans l’aide d’un artisan menuisier. Mais à condition d’avoir un minimum de force physique.

Pour un simple dégondage, il est donc inutile de solliciter un expert. En revanche, contactez un artisan si le démontage de la porte s’inscrit dans un projet de rénovation ou de remplacement.

A lire aussi :

Aucun commentaire à «Comment dégonder une porte ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires