Comment poser une porte d’intérieur ?

Dans le cadre d’une construction ou de travaux de rénovation, vous pouvez être amené à poser une porte d’intérieur vous-même. Si l’installation d’une nouvelle porte est accessible à tous les bricoleurs et pas seulement aux adeptes de la maçonnerie ou de la menuiserie, il convient en revanche de respecter différentes étapes. Découvrez comment poser une porte d’intérieur dans les règles de l’art, sous forme de bloc-porte. Il s’agit de la méthode la plus facile.

poser une porte d'intérieur

Qu’est-ce qu’un bloc-porte d’intérieur ?

Pour la pose d’une porte d’intérieur, vous entendrez forcément parler de bloc-porte. Ce terme désigne en réalité deux éléments : la porte ainsi que l’encadrement. Ce dernier est également appelé huisserie, montant ou encore cadre.

L’encadrement (ou huisserie) se compose de charnières (ou gonds) qui servent à l’installation de la porte, ainsi que d’une gâche. Celle-ci est utile pour verrouiller votre porte intérieure.

La pose d’un bloc-porte se révèle nécessaire dans certaines situations :

  • dans le cadre d’une construction ;
  • en cas d’ouverture d’un mur pour l’ajout d’une nouvelle porte ;
  • si vous voulez modifier les dimensions d’une porte intérieure ;
  • ou pour remplacer une ancienne porte et son encadrement (projet de rénovation).

Le matériel et les outils nécessaires pour poser une porte d’intérieur

Pour installer une nouvelle porte d’intérieur sous forme de bloc-porte (méthode la plus facile), vous aurez besoin de :

  • un nouveau bloc-porte. Il s’agit d’un kit prêt à poser comportant la porte et l’huisserie ;
  • une perceuse visseuse ;
  • un mètre ;
  • une scie égoïne ;
  • un niveau à bulle ;
  • des cales en bois ;
  • des vis ainsi que des chevilles ;
  • de la mousse polyuréthane (ou éventuellement du plâtre) ;
  • deux tréteaux et un crayon de papier.

Porte d’intérieur : faire le bon choix avant la pose

Avant de poser votre nouvelle porte d’intérieur, il est essentiel de bien la choisir. Une fois les mesures effectuées, vous pouvez sélectionner un modèle en magasin ou sur Internet.

Vous devrez prendre en compte un élément capital : le sens d’ouverture (droit ou gauche). En effet, celui-ci doit impérativement être en harmonie avec la manière dont la pièce est aménagée.

Et sachez également que la poignée est souvent vendue séparément. Vous devrez donc opter pour un modèle adapté à la porte. Choisissez-la à votre goût tout en privilégiant la qualité afin qu’elle résiste bien dans le temps, surtout si elle doit être régulièrement sollicitée.

Les différentes étapes pour poser une porte d’intérieur

Prendre les mesures (ou cotes), la première chose à faire

Avant de procéder au remplacement d’une porte, il convient de prendre les mesures (et les bonnes !) à l’aide d’un mètre. Pour cela, il faut que vous présentiez le bloc porte face à votre ouverture de porte. Et ce, tout en faisant le bon choix d’ouverture. Enlevez les liteaux de maintien.

La prise de cotes s’effectue de la manière suivante : relevez la largeur en bas et en haut, ainsi que la hauteur des montants côté gauche, droit et en diagonale.

En cas de sol achevé, sciez le débord (environ 5 mm) pour réaliser le ragréage.

Conseil : la porte doit laisser circuler l’air entre les deux pièces. Vous devez donc garder un espace sous la porte. Prévoyez entre 1 à 1.5 mm pour une pièce standard et jusqu’à 2.5 mm pour une porte de cuisine.

Fixer l’huisserie

Pour que la pose de la porte soit plus simple, commencez par fixer l’huisserie, sans la porte. Présentez le montant de la porte pour le fixer. L’enjeu consiste à vérifier qu’il soit parfaitement vertical. Pour cela, servez-vous d’un niveau à bulle.

Puis, percez dans la feuillure du montant 3 trous de chaque côté, fraisez et vissez le montant. Pour que la fixation soit résistante et stable, le montant doit être vissé sur toute la hauteur. Assurez-vous de l’aplomb avec le niveau à bulle. Et si nécessaire, réajustez. La porte doit s’ouvrir et se fermer sans frotter le sol.

Poser l’huisserie

Vérifiez que le montant de la serrure soit bien vertical et la traverse parfaitement horizontale avant de procéder à la fixation du reste de l’encadrement de la porte.

Pour éviter tout frottement de la porte au niveau du sol, placez-la.

La dernière étape consiste à fixer la traverse ainsi que le montant de la serrure. Pour installer la porte, il suffit de la placer dans ses gonds.

Quelles sont les dimensions d’encadrement ?

Trois cas de figure sont possibles :

  • pour une cloison de 52 mm, optez pour une huisserie standard de 72 mm. Le nez de cloison sera ainsi recouvert ;
  • en cas de cloison de 72 mm, choisissez une huisserie standard de 72 mm dotée de couvre-joints ;
  • enfin, pour une cloison de plus de 72 mm, prenez une huisserie standard de 90 mm recouvrant le nez de cloison.

Que faire si le bloc-porte ne s’intègre pas dans son emplacement ?

Lors de votre premier essai, si le bloc-porte ne passe pas, rien n’est perdu. Il suffit de le poser sur les tréteaux, puis de reprendre les cotes exactes de l’emplacement en vous servant d’un mètre. Reportez-les ensuite les montants du bloc-porte et sciez ce qui est en trop.

Puis, replacez le bloc-porte dans l’encadrement en plaçant les cales en bois. Cela permet de laisser un espace entre le bas de la porte et le sol. En vous servant d’un niveau à bulle, assurez-vous qu’elle soit parfaitement horizontale et verticale.

Finitions : que faire en cas d’espace entre le montant et la cloison ?

Une fois le montant fixé, vous pouvez constater un espace entre la cloison et le montant. Celui-ci se comble facilement avec de la mousse polyuréthane. Pour que les finitions soient parfaites, vous pouvez également utiliser du plâtre.

Lorsque le scellement sera tout à fait sec, découpez la mousse en excédent, poncez et peignez l’ensemble afin d’obtenir un rendu harmonieux. Enfin, remontez la porte. Celle-ci doit maintenant s’ouvrir et se fermer de manière fluide.

A lire aussi :

Aucun commentaire à «Comment poser une porte d’intérieur ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires